Presse locale Local press

Mort pour la France

Un article de la presse locale:

12 janvier 1945

Mort d'un grand artiste.

Roger TERRIER vient de mourir, à l'âge de 27 ans, victime de son patriotisme, emporté par un mal impitoyable, qu'il contracta alors que poursuivi par la GESTAPO, il devait se réfugier dans des logis de hasard. Souvent même coucher à la belle étoile, et se priver de manger.

L'art savoyard est en deuil car Roger TERRIER était un artiste d'une sensibilité prodigieuse.

Quelques-unes de ses dernières peintures sont exposées à l'atelier de l'UNION ARTISTIQUE. J'ai éprouvé devant elles une émotion profonde ; TERRIER était beaucoup plus jeune que moi et j'avais peut-être un peu guidé ses premiers pas dans l'art. Il y apporta un enthousiasme extraordinaire ; il eut de la nature une conception totale.

Sensibilisé par l'imprégnation de la maladie, il réalisa quelques travaux qui égalent en qualité les bonnes oeuvres de Van Gogh ou Gauguin.

Son tragique destin s'apparente à celui de ses grands maîtres ; La flamme qui consumait son âme a broyé et perdu son corps.

Amédée DAILLE.

 


Retour return


Fin_end